Studii şi Cercetări de Numismatică est la seule publication de numismatique de l’Académie Roumaine, qui a été inaugurée en 1957, en comblant la lacune créée par la suppression en 1947 des deux revues de la Société Numismatique Roumaine (dont le Bulletin fut quand-même repris, mais uniquement en 1974). Parmi les fondateurs il y a des noms célèbres du domaine: les académiciens Constantin Moisil et Emil Condurachi, Octavian Iliescu, Bucur Mitrea et Constantin Preda. Après les premières parutions, la série s’imposa parmi les plus prestigieuses publications de numismatique. Pour cette raison, de grands spécialistes de l’étranger ont publié dans ses pages, le plus éloquent exemple étant le volume XI, paru en 1997, lancé avec beaucoup de succès au Congrès International de Numismatique de Berlin.

La revue favorise les études de grande envergure concernant l’antiquité et le moyen-âge, ainsi que le traitement interdisciplinaire, spécialement vers l’archéologie, mais aussi vers les analyses compositionnelles, l’épigraphie et l’histoire de l’art. Traditionnellement, on publie aussi des études concernant les disciplines connexes (métrologie, sigillographie, héraldique), ce qui est conforme à l’orientation actuelle du Conseil International de Numismatique, des sources numismatiques (découvertes monétaires et collections), des débats sur des thèmes d’actualité, des comptes-rendus et des chroniques.

La publication est ouverte à la problématique numismatique universelle, mais on encourage le développement des thèmes spécifiques à la zone carpato-danubienne-pontique, par exemple ceux concernant les monnayages géto-dace, grec, romain, byzantin, islamique et médiéval local. On appuie la publication des études des doctorants et des chercheurs débutants et aussi des chercheurs de République de Moldavie, qui disposent d’une seule série de spécialité en russe.

L’inauguration en 2010 d’une nouvelle série de la publication a été déterminée surtout par l’amplification de la collaboration internationale des numismates roumains, par des projets mis en œuvre sous l’égide de l’Académie Roumaine. La publication des études issues de cette collaboration est ainsi assurée.

 

Redacteur en chef,

Dr. Eugen Nicolae